Le Daim
juin 28, 2018
Le Corbeau freux
juin 28, 2018

Le raton laveur est un carnivore. De la taille d’un gros chat, il se reconnaît facilement à son masque de “bandit” noir sur une robe grisâtre et à sa longue queue annelée. Son poids varie de 2,4 à 7,9 kg, les mâles étant légèrement plus lourds que les femelles.

Le raton laveur possède un régime alimentaire omnivore qui connaît d’importantes variations selon les saisons, les années et l’habitat. Les fruits, baies et graminées (maïs) ont une place importante durant la période estivale et automnale. Les invertébrés, insectes, crustacés (écrevisses en particulier) occupent une place plus importante que les vertébrés (amphibiens, rats, musaraignes, écureuils, oeufs et oisillons). Possédant une dextérité manuelle importante, il repère et capture ses proies au toucher, notamment les écrevisses, les insectes et les vers de terre.

Le raton laveur est un animal surtout nocturne et  crépusculaire. Pendant les périodes de grand froid, il entre en léthargie hivernale.

Considéré le plus souvent comme un animal solitaire, le raton laveur peut former des groupes : il s’agit le plus souvent d’une femelle et des petits de l’année ou juvéniles qui s’émancipent progressivement au printemps ou l’hiver suivant leur première.

Seuls les mâles sont territoriaux et ils parcourent de grandes distances pendant la période du rut. Le rut a lieu en janvier-février. La gestation dure 63 jours, la mise bas a lieu de mai à août et la taille des portées varie de 2 à 8.

Le saviez-vous ?

L’espèce a été introduite au siècle dernier, de façon intentionnelle ou accidentelle selon les cas, dans plusieurs républiques de l’ex-URSS, en Allemagne et en France (pour sa fourrure).