La Bécasse des bois
mars 27, 2018
L’Alouette des champs
mars 27, 2018

Encore beaucoup de mystères concernent ces espèces. On sait que les bécassines sont persécutées sur la quasi-totalité de la planète et le nombre d’espèces serait compris entre 12 et 14, dont les 3 qui nous concernent :

  • La bécassine des marais (capella gallinago)
  • La bécassine sourde (lymmocryptes minimus)
  • La bécassine double (capella media)

En octobre et novembre, les Bécasses des bois partent du Nord de l’Europe vers le Sud ou le Sud-ouest. La plupart passent l’hiver en Europe méridionale ou occidentale, et en Angleterre.

Le jour, elle se tapit au sol dans les bois, pour ne devenir active qu’à la nuit tombante. A ce moment, elle part d’un vol léger, souple et silencieux afin de rejoindre ses zones de gagnage nocturne afin de se gaver de lombrics. Le bec, d’une grande sensibilité tactile, est mobile à l’extrémité, ainsi la bécasse peut, chercher à l’aveuglette la nourriture en piquant profond dans la terre. Ses yeux sont enchâssés suffisamment haut pour que, même en cherchant les vers, elle puisse continuer de surveiller les alentours.

C’est un oiseau solitaire, qui est très fidèle à ses remises diurnes. En Savoie, la Bécasse des Bois est un oiseau dont une partie de la population est sédentaire, et l’autre migratrice.

Les Bécassines sont de petits limicoles qui fréquentes les marais, les tourbières, les prairies humides et les queues d’étang d’Auvergne Rhône-Alpes. Elles sont présentes en période de migration au printemps et en automne ainsi qu’en hivernage.

Quelques rares couples de Bécassine des marais nichent dans les marais d’altitude du Massif Central. Ils sont les plus méridionnaux, l’essentiel de la population nicheuse étant présente dans les pays scandinaves et la Russie.

La Bécassine sourde, elle, n’est présente qu’à partir de fin septembre et jusqu’à fin avril. Elle ne se reproduit pas en France. Elle est plus petite est doit son nom à son comportement. Contrairement à la Bécassine des marais, elle prend son envol que contrainte et forcée laissant penser qu’elle est sourde. En fait, elle joue de son mimétisme pour échapper aux prédateurs.

Les deux espèces sont principalement chassées au chien d’arrêt.

Ces deux espèces font l’objet d’opération de baguage réalisées par les Fédérations des chasseurs en lien avec le Réseau Bécassines ONCFS / FNC / FDC.

Le saviez-vous ?

La bécasse des bois est un oiseau entouré de mystères : extrêmement discrète, elle inspire beaucoup de respect à celui qui la chasse.

Mais cet oiseau est capable de réflexion : il est assez fréquent de prélever à la chasse des bécasses porteuses d’un emplâtre de boue mêlé de plumes : il s’agit d’un pansement que la bécasse est capable de se faire pour se soigner une blessure qu’elle s’est infligée à une patte voire à l’aile. on constate par radiographie que la réparation de ce membre est bien due à cette pratique.