Le Vanneau huppé
mars 27, 2018
Les Grives
mars 27, 2018

Le merle noir adulte mâle a le plumage entièrement noir de jais, avec le cercle oculaire et le bec jaune-orangé contrastant avec la couleur noire unie. Les yeux, les pattes et les doigts sont noirs.

La femelle, appelée merlette, est plus brune que le mâle, avec la gorge et la poitrine brun clair. Elle a souvent le bec de deux couleurs (noirâtre et jaune pâle), et un cercle oculaire brun clair. Les yeux, les pattes et les doigts sont brun foncé.

Le juvénile a le plumage brun, tacheté de blanc chamoisé sur les parties inférieures. Le jeune mâle de un an garde encore les rémiges brunes poussées au nid, et son bec foncé devient jaune à un an également.

Le merle noir est sujet à l’albinisme. Certains oiseaux ont plusieurs plumes blanches contrastant avec le plumage noir. L’albinisme est une absence complète de pigment.

 

 

Le Saviez-vous ?

Le chant, lancé d’un perchoir exposé, est une belle série de notes mélodieuses et flûtées, des notes claires et sonores formant des phrases durant environ six secondes, avant de se terminer par une pause de même durée et de reprendre. Le Merle noir appelle, babille, flûte, siffle. Le cri du merle noir comprend un bas « chuck-chuck-chuck », accéléré en un bavardage hystérique quand il est en alerte. Le cri en vol est un « seeee » ténu et tremblotant. Souvent entendu au crépuscule, le continuel « pink-pink-pink » est aussi un cri d’alarme et le cri émis avant la nuit.