Le Garrot à l’oeil d’or
mars 27, 2018
Le Fuligule morillon
mars 27, 2018

L’espèce :

C’est un oiseau de taille moyenne, légèrement plus petit que le colvert, avec une queue courte dont l’arrière est orienté vers le haut pendant la nage. Son cou long et son long bec à culmen concave qui se poursuit par un front pentu lui donne un profil assez typique, avec une calotte légèrement conique. En tous plumages, les ailes portent une barre grisâtre diffuse. Le mâle nuptial présente une tête brun-roux, un bec noir avec un trait distal gris clair. L’oeil est rouge, la poitrine noir brillant, les flancs et le dos gris cendré clair, pouvant paraître presque blanchâtres en pleine lumière. L’arrière est noir. En vol, les couvertures alaires gris moyen et la barre alaire gris clair donnent à l’oiseau un aspect délavé, assez pâle. La femelle adulte est gris brunâtre avec des flancs et un dos grisâtres, une poitrine, une calotte et un cou brunâtres plus foncés. Les motifs diffus, clairs et foncés, sur les côtés de la tête et le profil de la tête et du bec sont les meilleurs critères de détermination. L’oeil est brun-rouge. Les juvéniles ressemblent à la femelle adulte toutefois leur coloration est plus uniforme et la ligne pâle en arrière de l’oeil est absente. L’iris est olive jaunâtre.

Le saviez-vous ?

Le Fuligule milouin mange pratiquement tout ce qu’il peut atteindre en plongeant depuis la surface. Néanmoins, il se nourrit surtout de graines, de racines, de feuilles et de bourgeons de plantes aquatiques telles que les lentilles d’eau et les potamots. En plongeant il capture également des mollusques , des crustacés , des vers et des larves d’insectes. Le milouin s’alimente principalement le matin et le soir. Il disparaît sous l’eau après un petit bond et reste normalement immergé 13 à 16 secondes. Il préfère se nourrir en eau claire, entre 1 et 3,50 mètres mais il peut aussi se contenter de barboter en eau peu profonde. C’est un oiseau en général silencieux. Les femelles émettent des grognements rauques, les mâles émettent des sifflements entrecoupés d’une finale nasillarde.