Le Lagopède alpin
mars 28, 2018
La Gélinotte des bois
mars 28, 2018

L’espèce  :

La perdrix bartavelle ne fait pas partie de la famille des Tétraonidés, elle appartient au genre Alectoris dans lequel on place les perdrix au bec, aux pattes et au contour des yeux rouges. Elle se différencie de sa cousine la Perdrix rouge par une bordure noire bien marquée sur la gorge ainsi qu’une double barre noire sur les plumes des flancs.

Elle est présente en France uniquement dans les 8 départements alpins dont la Savoie où ses effectifs s’élèvent à environ 500 couples au printemps.

La Perdrix bartavelle est une perdrix de montagne mais qui affectionne les versants chauds car c’est un « oiseau du soleil ».

Le saviez-vous ?

En hiver, la Perdrix bartavelle est parfois obligée d’effectuer de grands déplacements de l’ordre de 10 à 15 kilomètres pour fuir le froid et les épaisses couches de neige.

Elle ne possède pas les adaptations morphologiques et physiologiques des Tétraonidés. Ce qui ne lui permet pas de rester dans les secteurs enneigés.