La Perdrix bartavelle
mars 28, 2018
Le Lièvre variable
mars 28, 2018

 

L’espèce  :

La Gélinotte des bois est le plus petit des Tétraonidés européens. L’aspect général de l’oiseau est commun à tous les représentants de cette famille : corps massif, ailes arrondies et courtes, pattes courtes et puissantes.

En Savoie, on peut la trouver dans toutes les forêts diversifiées à partir de 1 000 mètres d’altitude.

Sa discrétion ainsi que les teintes ternes de son plumage la font facilement passer inaperçue. Il faudra une oreille attentive à son chant très aigue à peine audible et un œil exercé pour reconnaître ses crottes laissées sur une souche.

Le saviez-vous ?

La gélinotte creuse aussi des igloos dans la neige poudreuse comme son cousin le Tétras lyre.

Quand on la dérange, elle s’envole avec un vol battu rapide mais court pour se poser sur une branche haute et touffue d’un résineux. Elle s’immobilise à la base de la branche contre le tronc et devient alors invisible.

Elle viendra à bout de votre patience et ne s’envolera qu’après votre départ, vous laissant sur votre faim mais gardant avec elle un certain mystère propre aux Tétraonidés.