Le Putois
mars 28, 2018
Le Geai des Chênes
mars 28, 2018

Le nid de la corneille noire est construit par les deux parents. C’est un nid volumineux, fait de branches, dans un arbre ou sur une falaise. Le mâle apporte les matériaux mais reste à l’extérieur, alors que la femelle arrange l’intérieur. On peut y trouver de tout : herbes, feuilles sèches, laine de mouton, poils, crins, papiers, chiffons, plastique, racines, plumes…

La ponte a lieu d’avril à mai. La femelle dépose 3 à 5 œufs bleu clair ou verts, tâchés de gris châtain foncé (42 x 27 mm). L’incubation dure environ 19 jours, assurée par la femelle seule. Les petits, nourris par les deux parents, volent au bout de 35 jours.

À la naissance, les poussins ont un duvet gris fumée abondant laissant quand même apparaître leur peau rose, qui deviendra foncée rapidement. Ils atteindront leur maturité sexuelle à 2 ans. Les couples sont unis pour la vie.

Le saviez-vous ?

Le développement des déchetteries à ciel ouvert favorise la prolifération de la corneille noire. C’est une espèce sédentaire et très territoriale.

Au début de l’été, les corneilles noires ont l’habitude de se réunir au crépuscule en bandes qui occupent le même dortoir, pour aller se nourrir en petits groupes.

Mais ces habitudes ne sont pas une règle générale, et dès la fin de l’hiver, les couples s’individualisent.